Varese - World Cup 2

Nous voici arrivés en Italie depuis maintenant plus d'une semaine. Le décalage horaire (9h) a été plutôt bien digéré malgré un programme d'entraînement plus que chargé. On a gardé un rythme soutenu de 2 ou 3 séances par jour. On attaque la compétition comme un travail bien plus que comme un objectif principal. Cela fait du bien de retrouver la compétition et l'atmosphère d'un bassin international, de croiser les têtes connues, mais surtout de ressentir le petit flux d'adrénaline en descendant dans le balisage. Je voulais profiter de ce post pour brièvement présenter mes coéquipiers de galère. Nous sommes cinq rameurs à tourner sur le quatre de couple afin garder l'émulation mais aussi et surtout pour pallier aux éventuelles blessures. Je retourne à mes premiers amours au sein d'un bateau que je connais bien.

 

Photo credit : Katie Steenman Images

 

 

rob.gibson 1 0

Rob Gibson

1m94 pour 101kg.
Position dans le bateau : Nage (celui que les autres doivent suivre)
Diplômé de Washington University, Rob est notre doyen de l'équipe du haut de ses 29 ans (Il est de 2 mois mon aîné). Il a remporté toutes les courses officielles en skiff cette saison. Vice champion olympique à Londres en huit, détenteur de la meilleure performance mondiale dans cette même embarcation, de nombreuses fois médaillés au niveau international mais aussi fort d'un 5min43 sur la machine à ramer, Rob ne lâche rien et c'est impressionnant à voir au quotidien.
Voir son profil détaillé

 

 

will.dean 1

Will Dean

1m95 pour 98kg
Position dans le bateau : 2
Si vous croisez Will, ne soyez pas étonné de le voir manger ! C'est sa passion n°1 : bien manger. Cet amoureux du bio et de l'authentique cache un véritable guerrier. Son histoire pourrait être adapté au cinéma tellement c'est invraisemblable. A l'origine basketteur, il s'est essayé à l 'ergomètre dans le garage de ses parents à l'âge de 17ans pour finalement réaliser la meilleure performance canadienne junior de la saison en...quelques semaines ! Il rend l'impossible possible et les exemples ne manquent pas ! Diplômé de Cal Berkeley en anglais, je progresse chaque jour avec lui dans la langue de Shakespeare.
Voir son profil détaillé

 

matt.buie 1

Matt Buie

1m91 pour 90kg
Position dans le bateau : 4
Réserviste de l'armée canadienne, il a commencé l'aviron en Ontario d'où il est originaire lors de ses études à Ryerson University. Matt, qui apprend le français actuellement, se teste quotidiennement avec moi. Matt est un métronome qui met un point d'honneur à toucher le ponton au kilomètre indiqué sur le programme. C'est lui qui barre et qui parle dans le bateau...et cela file droit !
Voir son profil détaillé

 

pascal.lussier 1

Pascal Lussier

1m90 pour 88kg
Position dans le bateau : skiffeur et remplaçant en or
C'est le Québécois de l'équipe. Lorsque j'ai rencontré Pascal il y a 3 ans au Québec et qu'il me parlait de sa participation aux Jeux de Rio 2016 après 2 mois d'aviron seulement, j'avoue avoir ri ! Mais cet acharné de travail a su donner des actes derrière ses mots. En 2 ans, il est arrivé à participer aux championnats du monde à Amsterdam en 2014 au sein du quatre de couple. Impressionnant de détermination, mon « chien de la casse » comme je l'appelle ne se donne jamais à moitié. Il court à Varese en skiff et est prêt à en démordre avec les plus « grands chiens »!
Voir son profil détaillé

 

 

Notre quatre de couple a définitivement pris un cran depuis ces derniers jours. Il faut dire que dans cette composition, nous n'avons que très peu de kilomètres ensemble puisque je ne suis monté à bord que depuis 3 semaines suite à ma blessure. Malgré tout, les vitesses à l'entraînement et les chronos sur les différents parcours sont plus qu'encourageants. Il faut dire qu'il y a des chevaux sous le capot. Avec un 5'48 de moyenne ergométrique à bord, il me tarde de voir ce que cela va donner.
J'avoue ne plus trop avoir de repère en quatre de couple et ne pas trop savoir où nous nous situons dans la hiérarchie. L'olympiade 2008 est bien loin ! Ajouté à cela une nouvelle façon de faire, des nouveaux coéquipiers, une nouvelle position dans le bateau (je suis au 3, plus vers la pointe avant du bateau), bref...tous les ingrédients pour repartir d'une feuille quasi blanche.
Cette 2ème étape de coupe du monde nous permettra clairement de nous jauger face à des équipages chevronnés tels que les Britanniques, vice-champions du monde en titre ou encore les Allemands, champions olympiques 2012. Douze engagés au total et de belles bagarres à venir.
Comme d'habitude, les courses sont à suivre en direct sur www.worldrowing.com.

 

 

Le programme du quatre de couple est le suivant :


Vendredi 19 Juin à 9h30 – Série qualificative
Samedi 20 Juin à 13h55 – Repêchages
Dimanche 21 Juin – Finale B à 10h10 – Finale A à 13h13

 

L'aventure continue...