4 semaines plus tard

Tout d’abord, j’aimerais adresser un grand merci à toutes celles et tous ceux qui m’ont soutenu. Que ce soit en direct, par message ou indirectement. Je n’ai pas pu répondre encore à tout le monde mais sachez que cela m’a beaucoup touché dans ces moments de vie parfois difficiles. Un merci tout spécial à :

 

  • mes coéquipiers et mes entraîneurs qui m’ont soutenu tout du long et qui continuent à croire en mon retour prochain.
  • tous les docteurs, chirurgiens, thérapeutes, techniciens IRM qui ont fait un travail formidable. Je pense tout spécialement à Mike Wilkinson, le docteur de l’équipe, qui en 24h a rendu possible l’impossible.
  • « Big Jake Wetzel » pour m’avoir aidé sur Vancouver avec ma rééducation et pour avoir partagé ton expérience étrangement semblable en 2007. J’espère que cela se terminera aussi bien pour moi !
  • ma fiancée, Katie, qui a été là à chaque minute de ce cauchemar (sauf dans la salle d’opération…quoiqu’elle a quand même demandé à y assister !). Tu es géniale.

 

 

Les 4 dernières semaines ont été très chargées avec la rééducation que je me suis attaché à réaliser avec entrain. Des heures de marche à pied, de gainage, de rendez-vous avec les spécialistes et les thérapeutes. J’essaye d’être un bon élève et je commence à en voir les effets positifs. Le neurochirurgien qui a réalisé l’opération était très heureux et même étonné de mes progrès et de la rapidité avec laquelle je récupère. Je me sens beaucoup mieux et nous commençons à pouvoir envisager un retour à un entraînement léger. Par entraînement léger, j’entends vélo, musculation légère et même un peu de bateau pour quelques coups de rames tranquilles afin de travailler sur ma stabilité en bateau ainsi que mon gainage.
Je ne veux pas précipiter quoique ce soit. Je veux m’assurer que mon dos est parfaitement guéri médicalement parlant mais aussi et surtout m'assurer qu'on s'attaque à la cause initiale ayant entraîné cette hernie discale et sa rupture.
Pas de programme spécifique en terme de délai et on ne peut rien prédire mais on peut commencer à voir plus loin.
Je suis tellement soulagé. A présent, ce n’est plus qu’une question de temps…et de travail !


« L’aventure continue… »