Avant Noël

Cela fait un bout de temps que je n'ai pas donné de nouvelles côté entraînement. Il est vrai que le programme est plutôt soutenu et que les moments pour se poser sont précieux et rares. Nous sommes rentrés de Californie fin novembre après un gros stage de foncier. Pas moins de 40h effectives d'entraînement par semaine. La journée de base consistait en une sortie vélo d'une centaine de kilomètres dans les montagnes de Malibu. 2000m de dénivelé positif chaque jour. Puis 2h de musculation vers 15h30 avant d'attaquer l'ergomètre pendant 1h30. Je dormais bien le soir.

Malheureusement après quelques jours, je me suis bloqué le dos à la suite d'un entraînement sur la machine à ramer. Il a donc été décidé qu'au lieu de faire du vélo et de l'ergomètre....je nagerais. J'aime tellement nager (ironie) ! J'ai donc passé des heures en piscine d'intérieur à faire des longueurs. Je n'en pouvais plus ! Je préfèrerais de loin les cols de montagnes à vélo. Un grand merci tout de même au Conejo Valley YMCA pour nous avoir accueilli gracieusement dans leur piscine chaque jour !

Nous sommes donc restés près de 3 semaines loin du bateau à faire grossir le moteur. De retour à Victoria, j'ai pu reprendre l'entraînement normalement. Mon dos est un véritable sujet cette saison. Je passe beaucoup plus d'heures en bateau et sur l'ergo qu'avant. Il faut ajouter à cela un programme de gainage qui fait réagir mon corps différemment et me voilà bloqué de temps à autre. Je commence tout de même à mieux appréhender la problématique. Tout est dans la mobilité de mon bassin et dans l'utilisation de certains muscles que je n'utilisais pas avant. Il y a ici au Canada cette culture du corps et du fitness qui me pousse à me remettre en question au niveau mobilité. Un vrai atout dans un sport où la longueur et l'amplitude sont les clés d'un geste efficace. C'est un beau challenge et j'en vois déjà les résultats positifs. Mais le progrès est fait de haut et de bas et parfois, c'est difficile que d'être a fond du lit incapable de bouger parce qu'un muscle dont je ne me servais pas avant a décidé qu'il en avait trop fait la veille.
Malgré tout, les résultats positifs commencent à se faire sentir comme je le disais. Les tests physiologiques montrent des améliorations. Mon moteur prend des chevaux. Les derniers tests de sélections ont été très bons en bateau et à l'ergo.
J'ai du m'habituer ici à réaliser des tests 6km sur la machine à ramer. C'est quoi un test 6km sur l'ergomètre ? C'est typiquement nord-américain et cela permet, au même titre qu'un parcours longue distance en bateau (tête de rivière) de valider l'impact de l'entraînement foncier (aérobie). En gros, il faut aller le plus vite sur la distance. Cela représente un effort de moins de 20 minutes, le tout à fond...mais pas trop car c'est long !
Quand je suis arrivé ici et qu'on m'a demandé : « what's your 6k ? », je n'avais pas trop de référence je l'avoue. J'en avais bien fait un en septembre 2013 pour pouvoir rentrer dans le « 8 France » pour la Head Of the Charles de Boston (reportage Intérieur Sport) et à cette époque, sortant d'un an d'arrêt et d'une traversée de l'Atlantique, j'avais péniblement fait 19min10. C'est tout juste le chrono limite pour rentrer sur le centre d'entraînement ici au Canada. Mon repère n'était pas le meilleur. Mais les heures à travailler sur des 3 ou 4x6km à cadence basse m'ont permis d'appréhender un peu mieux l'effort. A savoir que tous les tests ergomètres ne sont pas vraiment « préparés » ici. On monte presque sur la machine entre 2 entraînements et je dois apprendre à faire la course fatigué. Ce qui n'est pas inintéressant du tout. C'est impressionnant ce que le corps peut faire ! Début Novembre, j'ai réalisé un solide 18min39 (1'33''3 de moyenne par 500m). J'avais déjà clairement amélioré ma marque de septembre 2013.
Cette dernière semaine avant la « trêve » de Noël est consacrée à toute une série de tests en bateau et à l'ergomètre. Nous avons commencé les festivités par 2 tests sur machine à ramer. Un sur ergo mobile Rowperfect à cadence imposée (24) et un sur machine à ramer « standard » Concept2 (le rameur qu'on trouve dans toutes les bonnes salles de fitness) à cadence libre. Je réalise 2 très bonnes performances. 18min12 (1'31/500m) sur Rowperfect (*) et surtout un très bon 18'26 (1'32''2/500M) le dimanche sur Concept2.

                                        Erg Group 450px        Erg score 450px

 

Je ne pensais très honnêtement pas améliorer d'autant ma marque mais c'est la première fois que j'attaque la 2ème moitié d'un test ergomètre en étant aussi bien. La preuve en est que je vais 10 secondes plus vite dans le 2ème 3000 que dans le 1er. Une nouveauté pour moi. Il restera à confirmer maintenant sur 2000m. Je n'ai jamais réussi à passer la barre des 5min50. Mes chronos actuels laissent à penser que c'est peut-être l'année. Mais...chaque jour est différent. Qui plus est que ce test 2000m aura lieu le 4 Janvier quelques jours après mon retour de France où je passerai les fêtes en famille. Les performances de l'équipe sont très bonnes. La moyenne du groupe est encore descendue. Il va falloir faire du 5'48 sur 2000m pour espérer être dans le paquet !
Le reste de notre semaine est parsemé de test VO2max, de test 1min puissance max, de tête de rivière en skiff,... et le tout avec 140km d'entraînement bateau au programme. Comme on dit ici : « Train Hard, Race Easy ».
J'ai hâte de rentrer quelques jours en France pour revoir les miens.
Je vous souhaite à toutes et à tous de belles fêtes de fin d'année.


L'aventure continue...

 

 

(*) les chronos sont souvent meilleurs sur ergomètre mobile car la roue étant mobile, le rendement est meilleur et surtout le transfert de la masse du rameur est beaucoup moins pénalisant, donc moins fatiguant.